Pour Toyota, l’avenir appartient à l’hydrogène!

Par Alix Toyota

23 mai 2014

Les voitures écologiques à grande autonomie seront à hydrogène ou ne seront pas.

Pour le PDG de Toyota en Amérique du Nord, Jim Lentz, les véhicules électriques ont encore leur place sur le marché bien sûr, mais pour les déplacements sur une courte distance.

Les moteurs à l’hydrogène sont à privilégier pour l’élaboration d’une auto dotée d’une grande autonomie.  « En ce qui concerne les voitures appelées à parcourir de grandes distances, nous croyons qu’il y a de meilleures alternatives comme les véhicules hybrides et hybrides enfichables, et éventuellement l’hydrogène », a affirmé M. Lentz.

Les arguments ? Le faible coût et l’efficacité supérieure des piles à combustible appelées à alimenter les moteurs hydrogène comparativement aux batteries lithium-ion.

Voilà pourquoi le constructeur nippon a octroyé un prêt de sept millions de dollars à une entreprise américaine spécialisée dans l’installation de postes de ravitaillements en hydrogènes.

Toyota espère que d’ici 2018, il y aura suffisamment de postes pour alimenter 10 000 propriétaires de voitures à l’hydrogène.

La technologie au service de l'environnement

Dans le même temps, Toyota vient de dévoiler une nouvelle avancée pour ses hybrides avec l'utilisation de carbure de silicium dans les semi-conducteurs dans le but de réduire les pertes électriques.

Grâce à cette évolution, la consommation des véhicules hybride pourrait être réduite de 10 % et la taille des modules CPU de 80 %. Un bon point avant l'arrivée d'une futur Prius.