Planche à lévitation : de la fiction à la réalité

Planche à lévitation : de la fiction à la réalité

Par Alix Toyota

3 juillet 2015

20150625-111813-g.jpg

Les fans du film Retour vers le futur en ont rêvé, et Toyota l’a fait. En effet, Lexus, la division d’automobiles de luxe du constructeur japonais, a mis au point un prototype de planche à lévitation, comme celle sur laquelle vous avez certainement pu voir Marty McFly léviter dans Retour vers le futur II. Lumière sur cet engin futuriste.

Pour créer cette planche, « nous nous sommes associés aux plus grands experts mondiaux en matière de technologie de supraconductivité », a expliqué le groupe. Au premier coup d’œil, la planche s’apparente à une version design d’un skateboard privé de roulettes. Mais ne vous fiez aux apparences, car cette planche est en réalité un bijou de technologie et d’imagination. Pour se déplacer sans aucune friction, elle fonctionne grâce à la sustentation électromagnétique, un procédé technique basé sur l’utilisation de matériaux supraconducteurs refroidis à l’azote liquide associés à des aimants permanents.

Cette planche devrait faire l’objet de tests à Barcelone au cours des prochaines semaines. Des essais qui se poursuivront d’ailleurs certainement cet été. Pour l’heure, le groupe japonais n’évoque pas la commercialisation de son objet avant-gardiste. Patience…

planche-retour-vers-le-futur.jpg  2048x1536-fit_michael-fox-retour-vers-futur-2_0.jpg  745eb.jpeg

Bientôt un train en lévitation

Cette technologie de lévitation sera utilisée au Japon dans les prochaines années. Non pas pour une planche à roulettes, mais pour un train à très grande vitesse qui devrait relier Tokyo à Nagoya à l'allure de 500 km/h.

Et pour l’automobile? Selon des informations recueillies par l'agence Bloomberg, Toyota a aussi songé à l’utilisation de cette technologie dans le domaine de l’automobile. « Ce sont des informations très confidentielles, mais nous avons fait des recherches sur la voiture volante dans notre section de R&D la plus avancée", avait déclaré un responsable de Toyota en juin 2014.

À suivre!