L'industrie automobile réclame un cadre législatif clair pour la voiture autonome

L'industrie automobile réclame un cadre législatif clair pour la voiture autonome

Par Alix Toyota

28 novembre 2016

 

Une coalition rassemblant les principaux acteurs du secteur automobile appelle le gouvernement américain à établir des lois pour accélérer le déploiement de la voiture autonome.

Dans une lettre à la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) rendue publique mardi, le groupe fondé par Google, Ford, Volvo, Uber et Lyft,  salue la détermination de lignes directrices au niveau fédéral mais demande aux états de ne pas étouffer ce secteur émergent en créant des lois et des régulations incohérentes, en leur demandant explicitement de ne pas légiférer davantage sur la sécurité des véhicules autonomes.

 

Supprimer l'obligation du volant et des pédales

 

Selon l'avocat de la coalition, David Strickland, le gouvernement fédéral devrait prendre des mesures additionnelles pour permettre un déploiement sûr et rapide des voitures sans chauffeur. Il appelle en premier lieu la NHTSA à corriger plusieurs normes de sécurité imposées aux véhicules circulant aux États-Unis qui exigent notamment des moyens de contrôle par un humain (comme un volant et des pédales). La coalition réclame des rectifications ciblées afin de permettre la certification de véhicules autonomes n'ayant pas ce type de moyens de contrôle, parce que selon eux, ils n'y sont pas nécessaires.

 

Les véhicules autonomes sont considérés avec les voitures électriques comme l'avenir de l'automobile et suscitent actuellement énormément d'intérêt autant des grands constructeurs mondiaux que des  acteurs du secteur technologique avec de premières productions en série promises autour de 2020.

 

 

 

 

 

Source: Le Point