Toyota a annoncé, la semaine dernière à Tokyo, son engagement en tant que partenaire commercial majeur du Comité international olympique (CIO) jusqu’en 2024. À l’origine de ce partenariat s’inscrivant dans la catégorie mobilité, il y a sans nul doute le fait que la capitale nipponne accueillera en 2020 les Jeux olympiques d’été.

Dans le cadre de ce partenariat, le constructeur aura diverses missions en matière de services et de solutions de mobilité durable afin d’optimiser une mobilité plus sécuritaire et plus efficace, avec notamment des systèmes de transport intelligents, des systèmes de gestion de la circulation urbaine et de communication entre véhicules. Un partenariat qui permettra également de laisser un héritage en termes de mobilité aux villes et aux pays hôtes.

Avec ce rapprochement, Toyota accède au plus haut niveau de parrainage pour les cinq prochains Jeux : Rio en 2016, Pyeongchang en 2018, Tokyo en 2020 ainsi que ceux de 2022 et 2024. Rappelons également que Toyota est le premier constructeur automobile à rejoindre le groupe des grands commanditaires du CIO composé de onze autres marques internationales, telles que McDonald’s, Coca-Cola, Panasonic, Bridgestone ou encore Samsung.

La Mirai montrera l’exemple

Comment penser mobilité durable sans penser à la Mirai? Impossible, me direz-vous. En effet, il y a fort à parier que la nouvelle berline de Toyota utilisant une pile à hydrogène lancée en décembre dernier au Japon sera aux premiers rangs aux prochains Jeux olympiques. À suivre!