Alors qu’en novembre dernier nous vous annoncions le lancement de la Mirai, la première voiture à pile à combustible signée Toyota, aujourd’hui nous vous ouvrons les portes de l’usine où est fabriquée cette berline du futur. Direction l’usine Motomachi, située dans le fief du constructeur Toyota City, dans la région de Nagoya.

En activité depuis 1959, le site de Motomachi a joué un rôle central dans la réalisation du rêve de Kiichiro Toyoda, le fondateur de Toyota : établir une industrie automobile au Japon et en faire bénéficier la société au sens large. En effet, à ses débuts, ce site était le premier au Japon à se consacrer exclusivement à la production de voitures pour les particuliers. Il a notamment été le berceau de plusieurs modèles emblématiques de la marque tels que la Supra, le RAV4 ou encore la Lexus LFA.

Trois Mirai par jour

C’est d’ailleurs l’ancien atelier de la Lexus LFA qui accueille désormais la Mirai. Pour l’instant, le constructeur japonais a une capacité annuelle d’assemblage de 700 Mirai, soit trois voitures par jour. Mais face à la forte demande, le constructeur est sur le point de revoir à la hausse sa production qui devrait passer à environ 2000 en 2016 et 3000 en 2017.

Voici donc comme promis les images des coulisses de la production de la Mirai :

  • Vue d’ensemble de la chaîne et du magasin de pièces détachées 

  • Habitacle et garnissages intérieurs 

  • Assemblage du châssis et de la pile à combustible 

  • Assemblage final 

  • Inspection et contrôle qualité